Du cumul et de la vertu La déchéance qui frappe la présidente du conseil départemental de Bambey, Mme Aïda Mbodji, est très instructive. D’abord, notons-le tout de suite, elle ne se laissera pas faire. Qu’elle soit victime d’un complot, d’un coup bas ou qu’elle soit fautive, rien n’y change. Ce n’est (...)  jeudi 28 avril 2016

Le mois d’avril est celui de tous les changements majeurs au Sénégal. Me Wade, prédécesseur de Macky Sall a limogé Idrissa Seck durant ce mois d’avril et deux chefs d’Etat-major de l’armée. Cela ne lui a pas porté chance. Sans doute parce qu’il avait oublié l’adage : « avril ne te découvre pas d’un fil… (...)  jeudi 21 avril 2016

Consultation ou élection. Le barnum électoral du référendum a rendu son verdict. L’abstention trône sur la plus haute marche du podium reléguant, le oui à la seconde place, tout juste avant le Non. Ce tournant du 20 mars 2016 marque notre entrée dans un nouveau monde politique et social. Le comportement (...)  vendredi 25 mars 2016

Le choix de Tanor. Les adversaires de l’intérieur comme de l’extérieur du patron du parti socialiste viennent de lui rendre un immense service avec les affrontements observés lors du bureau politique du week-end dernier. Ousmane Tanor Dieng qui, depuis la chute de Abdou Diouf en 2000 a su conserver (...)  jeudi 10 mars 2016

Le grand n’importe quoi. Le référendum pour l’adoption d’une politique est devenu très tendance auprès des hommes politiques contemporains. En Angleterre, le Premier ministre David Cameron va initier cette procédure pour interroger les électeurs britanniques sur le maintien ou non de leur pays dans (...)  vendredi 4 mars 2016

Il faut se rendre à l’évidence. La classe politique sénégalaise aime le paradoxe. Le candidat Macky Sall avait fait la promesse d’instaurer le quinquennat en lieu et place du septennat pour la durée d’un mandat présidentiel. Elu le 27 mars 2012, il réitéra son engagement de mettre cela en application (...)  jeudi 25 février 2016

En voilà une page qui a été bien difficile à tourner. L’engagement du président de la République, énoncé à plusieurs reprises, et encore très récemment dans un hebdomadaire français, aura perturbé davantage le mandat de Macky Sall que le feuilleton judiciaire de Karim Wade et consorts. Cette promesse (...)  vendredi 19 février 2016